Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 10:29

2 faits récents dans l'actualité marnaise et axonaise posent le problème de l'hébergemet des personnes en difficultés. Celui de l'hébergement des demandeurs d'asile et celui des jeunes travailleurs entre autres.

A Châlons-en-Champagne, c'est le problème des demandeurs d'asile qui arrivent pour une première demande de protection. Depuis quelques années, les demandeurs d'asile doivent se préseter à la préfecture de région pour obtenir le dossier qui leur permettra de faire une demande en vue de l'obtention statut de réfugié. La législation prévoit que ces personnes soient hébergées. Mais l'attribution d'un hébegement ne se fait qu'une fois être enregistré à la préfecture et cela peut prendre du temps, vu que les structures censées les héberger (CADA) sont pleines.

Des dizaines de demandeurs d'asile se retrouvent à la rue, comme des centaines de sas abris qui ne trouvent pas de solutions dans les CHRS ou par le 115.

Le gouvernemet vient de décider d'augmenter le nombre de places en CADA, mais au détriment de qui ?

Prenons le cas de Laon où une association gère à la fois un CHRS, un CADA, un foyer maternel, un foyer de jeunes travalleurs (FJT) et des logements pour étudiants. Le gouvrnement vient de lui attribuer 30 places supplémentaires en CADA (qui en avait déjà 50), sans qu'il y ait de locaux supplémentaires. 

La solution trouvée : on demande à 12 personnes hébergées au FJT de quitter les lieux avant un mois, les personnes dépendat du foyer maternel vont se retrouver dans les studios du FJT, ...

Des jeunes qui ne comprennent pas : «Quand on cherche du travail comme moi ou quand on est ici pour repartir du bon pied dans la vie, ça fout les boules de se faire virer comme des malpropres alors qu'on n'a rien à se reprocher. On a déjà bien galéré dans la vie alors on encaisse beaucoup de choses mais là, c'est trop !».

Attention à ce que cela ne dégénère en racisme et xénophobie !

Partager cet article

Repost0

commentaires