Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 11:02

pga510200-250x98Plusieurs centaines des 1 650 ex-salariés des sociétés du pôle gratuit du Groupe Hersant Média (GHM) ont manifesté hier, à deux pas de l'Assemblée nationale. Motif de leur colère : les négociations portant sur les primes supra-légales et les cellules de reclassement.

De Lomme (Nord), de Nîmes (Gard), e Troyes (Aube) ou de Tinqueux (Marne), les salariés licenciés voulaient interpeller les députés sur leurs situations, après avoir été reçus par un membre de la direction du GHM plus tôt dans l'après-midi.
«On a reçu seulement le minimum légal. Pour le site de Tinqueux, les indemnités vont de 6 000 à 80 000 euros selon l'ancienneté. Nous réclamons plus, et surtout la formation de cellules de reclassement dignes de ce nom».

Sur Troyes, sur 93 licenciés, une seule personne a retrouvé du travail.

Des Scop sont en projet à Lomme et à Nimes, 2 des 4 sites d'Hebdoprint.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social
commenter cet article

commentaires

FABRE 08/03/2012 16:51


Bonjour


A l'heure actuelle seul le site de Lomme a présenté un projet de reprise en SCOP sur les quatre.


Les AGS ne garantissent qu'au maximun des indemnités (incluant salaire + indemnités légales de licenciement ) de 66.000 euros net.


Les AGS pour certains COMAREG ayant pris le relais depuis quelques temps sur les salaires versés ces derniers ne toucheront pas à cause de ce plafond l'intégralité de leur Indemnité légales de
Licenciement Economique...En toute légalité...


Cordialement


Jean-Paul