Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 11:23

Des salariés du Groupe Hersant Média (propriétaire notamment des titres de presse régionaux l'union, Nice Matin, La Provence et Paris Normandie) ont manifesté hier à Lille.

En octobre dernier, Rossel avait affiché sa volonté de reprise de GHM.

«Les directions du pôle Champagne Ardennes Picardie (CAP) et du groupe Rossel ont conjointement présenté aux représentants du personnel un projet de plan de développement et de réorganisation du pôle CAP. Ce projet, qui repose sur une refonte en profondeur de son modèle économique, permettrait au pôle de se doter d'une structure adaptée aux nouveaux enjeux de la presse régionale et favoriserait son redressement économique puis sa relance. Il s'agit d'une condition préalable indispensable à toute intégration du pôle CAP - et de ses différents titres - dans le nouvel ensemble qui serait créé dans le cadre du projet de rapprochement des activités métropolitaines de presse régionale de GHM avec celles du groupe Rossel en France.
Les mesures de réorganisation envisagées comportent notamment :
- la mise en place d'une organisation s'inscrivant dans un modèle économique pérenne, répondant tant aux difficultés structurelles du pôle qu'aux évolutions des marchés et des nouvelles technologies ;
- un programme d'investissements pour accélérer et renforcer l'adaptation de l'outil de production ;
- une nouvelle répartition des activités et des effectifs entre le siège à Reims et les autres unités du pôle (L'Est Éclair et Libération Champagne à Troyes, L'Aisne Nouvelle à Saint-Quentin, L'Ardennais à Charleville-Mézières, l'union et Cap Régies à Reims), dans le but de recentrer chaque entité sur ses missions fondamentales et de développer la vocation d'information de proximité de chaque titre.
Au total, la mise en œuvre de ce plan de réorganisation entraînerait la suppression de 230 à 270 postes sur l'ensemble du pôle, répartis dans toutes les catégories du personnel et toutes les entités.»

Un plan de sauvegarde de l'emploi doit être mis en place par GHM. Il prévoit aussi la suppression de 120 postes sur 350 à Paris Normandie. À Nice-Matin, ce serait 200.

Partager cet article

Repost0

commentaires