Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 09:55

Les négociations, sur une possible revalorisation salariale, ont tourné court, chez Haubourdin. Réunis une première fois, mercredi 18 décembre, direction et représentants des salariés sont partis dos à dos.

Hier, vendredi 20 décembre, une trentaine de chauffeurs de la société spécialisée dans le recyclage des déchets, a débrayé dès 5 heures, soit un tiers de l'effectif de l'entreprise.

La convention collective à laquelle ils appartiennent leur permet d'obtenir 1,2 % d'augmentation. Ils espéraient un geste de leur direction qui leur a proposé 0,95 %, «soit cinq minutes de douche supplémentaire lors des jours travaillés». Or, lorsque les chauffeurs ne travaillent pas, cette prime n'est pas versée.

Leur seul moyen de pression, c'est la grève. «Nous manifestons parce que ça n'aboutit à rien. Je préfère faire grève deux jours pour ne pas être payé une misère jusqu'à la fin de ma vie». C'est pour cette raison qu'ils souhaitent une augmentation salariale de 100 € bruts par mois.

Prochain rendez-vous, le 8 janvier. S'ils ne sont pas entendus, les chauffeurs pourraient de nouveau débrayer.

Partager cet article

Repost0

commentaires