Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 15:41

La réaffectation de deux infirmières au sein du centre hospitalier général, suite à un différend avec leur chef, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

«Ça s’est passé en août. Un agent de l’EPSMM avait été hospitalisé et la direction voulait avoir des informations d’ordre médical. Nous ne leur avons pas données. Et du jour au lendemain, on nous a changées de service. Pour nous, ça a été très difficile voire violent psychologiquement», confie l’une des deux infirmières.

Pour la CGT, cette situation illustre le mal-être, vécu par le personnel depuis l’arrivée du nouveau directeur de l’établissement public de santé mentale de la Marne (EPSMM). «Le taux d’absentéisme supérieur à la moyenne nationale nous inquiète. Une enquête sur les risques médico-sociaux et la prévention des risques professionnels est en cours depuis deux ans. Un diagnostic a été fait mais les mesures ne sont pas prises en compte. Par ailleurs, la direction recrute des contractuels qui ne savent pas combien de temps ils vont rester. Nous voulons retrouver un climat serein et apaisé. Nous demandons également la création de quarante postes statutaires pour pallier au déficit chronique de l’EPSMM, en accord avec la direction, les membres du conseil de surveillance, les médecins et les organisations de l’établissement».

Une table ronde, avec l’agence régionale pour la santé, est programmée le 12 novembre.

Partager cet article

Repost0

commentaires