Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 16:16

La SNC-Lavalin, actionnaire majoritaire de la SEVE, la société qui exploite l'aéroport de Vatry, propriété du conseil général de la Marne,  a décidé de dénoncer la délégation de service public (DSP) accordée par le Département jusqu'à fin 2019, avec effet le 31 décembre prochain.

Si Lavalin vient de refuser les deux offres de rachat des parts de la SEVE  (1,8 et 2 millions d'euros), ce serait par calcul financier.

En effet, dans l'avenant n° 7 à la délégation de service public initiale, signé en novembre 2009, figure un paragraphe, le 30.2. Il indique que «si les résultats constatés à l'issue de la période quinquennale 2009-2013 sont insuffisants et traduisent l'impossibilité du délégataire (la SEVE, ndlr) de trouver l'équilibre budgétaire, la résiliation pour force majeure administrative est prononcée à la demande du délégataire. (Cela) se traduirait notamment par le versement au délégataire d'une indemnité» par le délégant, soit le Département.

Lavalin va-t-il récupérer plus du CG 51 qu'en vendant ses parts ?

Tout demeure actuellement suspendu aux décisions du CG51 et de la Champagne-Ardenne, les deux principaux financeurs, de reconduire, ou non, leur participation à APVP (1,3 million d'euros chacun en 2013). Une commission plénière, non publique, vendredi, doit évoquer le dossier au Département. Cette décision devrait donner la tendance pour les autres collectivités dont les deux CCI (Reims-Epernay et Châlons-Vitry) et la communauté d'agglomération de Châlons (qui ont versé moins d'un million au total en 2013).

Partager cet article
Repost0

commentaires