Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 17:45

Manif-La-Ramee-20130214.jpgUn collectif de parents et d’élèves internes au lycée La Ramée de Saint-Quentin dénonce les méthodes de la nouvelle proviseure, l’accusant de dérives autocratiques et de «pressions psychologiques».

La proviseure a un passif en la matière. En 2011, alors qu'elle dirigeait le lycée Jean-Rostand à Chantilly, les syndicats d'enseignants avaient, selon Le Parisien, lancé une grève et demandé «son départ» suite à des «menaces réitérées», «de fortes pressions psychologiques», «une remise en cause du professionnalisme» des enseignants, etc. De leur côté, les internes de l'établissement rapportaient des «pratiques vexatoires» lors d'exercices incendie réalisés en pleine nuit, dehors, pieds nus. Sa réputation de femme «ferme» ou «ultra-autoritaire» était également évoquée. Six inspecteurs de vie scolaire avaient été débauchés par le rectorat d'Amiens (déjà) pour analyser la situation. L'année suivante, un adjoint au pouvoir élargi lui avait été attaché pour diriger l'établissement isarien.

Jeudi matin, un nombre important d'élèves du lycée La Ramée a organisé une manifestation devant l'établissement afin de protester contre les méthodes de la proviseure qui, selon eux, ne leur laisse "plus le droit de rien faire" et a décidé d'expulser pour deux jours 45 internes. Une partie des élèves est entrée dans le bâtiment. Des extincteurs ont été vidés, des graffitis tagués sur les murs, des «billes des pots de fleurs» renversés sur le sol, des alarmes incendie déclenchées et des vitres brisées. Reste que ce mouvement, s'il a été particulièrement suivi, n'a pas été soutenu par le collectif (composé de parents d'élèves et d'internes du lycée qui ont sollicité les membres de la Peep) qui dénonce les méthodes de la nouvelle proviseure.

Vendredi matin, nouvelle manifestation, sans problème. Co-mmu-ni-ca-tion. C'est bien là le nœud du problème, semble-t-il. C'est ce qui ressort des réunions (avec des enseignants, des élèves, des parents d'élèves et des élus du conseil d'administration) organisées par le directeur académique de l'Aisne au sein du lycée Pierre-de-La Ramée vendredi.
La proviseure devra expliquer prochainement ses choix dans un courrier aux parents d'élèves. Le DASEN a fait quelques mises au point. Notamment sur le foyer des internes dont «les horaires d'ouverture seront étudiés par le conseil d'administration car il y a une lacune dans le règlement qui n'identifie pas l'heure d'ouverture…», ainsi que sur la qualité de la nourriture qui a évolué car, «dans le cadre du programme de prévention de la santé, l'équilibre alimentaire doit être respecté, on ne peut proposer des frites midi et soir

En définitive, ces deux journées auront amené l'interpellation sans garde à vue d'un jeune «pour des dégradations mineures», selon le commissaire de police. Le calme semble revenu, mais jusque quand ?

Partager cet article

Repost0

commentaires