Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 11:32

Dès décembre 2010, l'entreprise de vente à distance avait annoncé dans une note interne la fermeture de ses 35 espaces répartis sur tout le territoire national, en raison d'un plan de modernisation prévoyant notamment la construction d'un centre ultramoderne dans le Nord, le regroupement des centres d'appels et surtout la réaffirmation de la présence sur le web, qui concentre près des deux tiers des ventes.

Sur l'ensemble de la France, 150 personnes sont alors employées dans les espaces 3 Suisses. Dont quatre à Charleville-Mézières, qui ont dû fermer définitivement la porte de l'établissement fin janvier, en remettant les clés à un agent de sécurité.

Elles décident finalement de contester celui-ci en se mobilisant avec les salariées des autres espaces 3 Suisses.

La moitié d'entre elles va ainsi se retrouver au sein d'une association nationale baptisée Licenci'Elles, qui voit le jour le 21 mars.

L'association va rapidement entamer une action devant le conseil de prud'hommes de Roubaix, pour faire reconnaître le leader mondial de vente à distance Otto comme principal actionnaire du groupe 3 Suisses, puis une seconde action pour licenciement non justifié.

En congé de reclassement jusqu'au 31 août (avec une perte de salaire correspondant à 25 % du brut), elles fondent aujourd'hui beaucoup d'espoir sur ce recours en justice.

Partager cet article

Repost0

commentaires