Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 13:21

La direction de l'équipementier automobile Faurecia (6e mondial dans plusieurs secteurs) a annoncé, lundi, une nouvelle vague de 1 500 suppressions de postes en Europe de l'Ouest en 2013, soit un niveau équivalent aux coupes réalisées cette année, sur un total de plus de 80 000 salariés dans le monde.

Détenu par PSA à 57 %, le groupe tente de se développer toujours davantage sur les marchés non-européens et d'être toujours moins dépendant des constructeurs français produit, à Mouzon, des matières pour insonoriser les habitacles automobiles et des revêtements «moquette», possédant, par ailleurs, dans les Ardennes, un centre performant de recherche et développement en matière acoustique.

L'unité mouzonnaise est passée depuis 2009, en quelques années donc, de près de 500 employés à environ 380 aujourd'hui. «Il s'est agi pour une bonne part de salariés qui ont signé des ruptures conventionnelles, c'est-à-dire des départs signés de gré à gré avec l'employeur, contre indemnités (supérieures aux indemnités dites légales en cas de licenciement économique), mais donc hors PSE et hors droit de regard des instances représentatives».

Au sein de l'unité ardennaise de Mouzon, on affichait, hier, une relative sérénité, côté syndical. Ledélégué CGT confirmait la tenue d'un comité central d'entreprise extraordinaire, lundi, à Reims, suivi, le lendemain, d'un comité extraordinaire à Mouzon même, précisait néanmoins aborder ces rendez-vous sans redouter de mauvaise nouvelle. Il y a encore des intérimaires sur certains postes, ce qui le conforte dans son optimisme raisonné avant les échéances de la semaine prochaine, malgré les signaux envoyés aux marchés, lundi, par la direction du groupe, qui a décalé, à 2016, son objectif de marge opérationnelle supérieure à 5 %, quand l'Europe ne représentera plus que 45 % de ses ventes (contre plus de 60 % encore aujourd'hui).

Partager cet article
Repost0

commentaires