Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 09:35

Après l’observation de plusieurs pannes sur une unité de production inexistante de la centrale nucléaire qui enjoint le directeur du site à engager le plan d’urgence interne (PUI), la possibilité de rejets dans l’environnement à l’extérieur du site nucléaire l’oblige ensuite à contacter le préfet. Ce dernier déclenche alors le plan particulier d’intervention (PPI) et les sirènes situées dans le périmètre des 4,5 km autour de la centrale retentissent, invitant la population à se mettre à l’abri (rejoindre un bâtiment en dur, fermer toutes les ouvertures, couper la ventilation et écouter les informations données à la radio).

Lors de cet exercice, six observateurs de la commission locale d’information (CLI) étaient présents. Parmi les premières remarques, Gérard Ancelin, le président, a souligné qu’il faudra vérifier si les cycles d’alerte des sirènes ont bien duré 1,41 minute car ils ont semblé plus courts à Nogent-sur-Seine.

Il semblerait également qu’il ait été difficile de faire la distinction entre le signal de lever de l’alerte et la sirène indiquant quotidiennement la pause méridienne.

Par ailleurs, lundi soir, la CLI a testé également son système d’appel en masse à Nogent et quelques familles n’auraient pas reçu l’appel.

Des observations qui seront complétées et intégreront le rapport de retour d’expérience de l’exercice qui permettra de prévoir quelques ajustements…

Partager cet article

Repost0

commentaires