Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 11:07

Hier, le conseil régional de Picardie a frappé fort en refusant à l'unanimité le projet régional de santé (PRS) et en adoptant, toujours à l'unanimité, un document présentant une politique alternative ce qui constitue une première en France.

Dix neufs points jugés «inadmissibles» et 17 propositions pour permettre «à la Picardie de rattraper son retard» ont ainsi été recensés après deux réunions plénières et une concertation élargie à toutes les formations de la majorité et des oppositions.

La condamnation sans appel du PRS, élaborée par l'agence régionale de la Santé, illustre bien la condamnation des élus régionaux. Ceux de droite votent contre un projet initié sous le précédant gouvernement et ceux de gauche contre un gouvernement qui n'a rien changé en la matière. Il n'y a pas de temps à perdre car pour la remise définitive des copies, le couperet a été fixé, au niveau national, au 21 décembre.

Les propositions adoptées, à commencer par la première qui réclame «un moratoire de cinq ans de toutes les autorisations et aucune fermeture de services et d'unités mais au contraire un développement et une augmentation des capacités», constituent le socle commun, le minimum sur lequel tous les partis ont pu s'accorder et qui peut se résumer ainsi : la Picardie est trop mal en point pour que son PRS ne prenne en compte «que la vision comptable et financière alors qu'il faudrait parler de la vie, d'hommes et de femmes». Ce qui ne signifie pas qu'il y ait convergence sur tout.

Partager cet article
Repost0

commentaires