Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 13:08

éolienPour soutenir un secteur d'activité en perte de vitesse, la loi Brottes, publiée au Journal Officiel du 16 avril 2013, modifie en profondeur le cadre législatif de cette énergie renouvelable.

Ainsi, il contient la suppression des Zones de développement éolien (ZDE) et la fin de l'exigence qu'un parc contienne au moins cinq mâts. Le but : libérer de nombreux projets, notamment dans le Grand-Ouest, mais pas seulement...

Mais cela pose la question du lobbying entre installateurs d'éoliennes, maires et agriculteurs.

Prenons l’exemple de la commune de Bourcq dans le vouzinois.  Jusqu'ici, Bourcq n'était pas en ZDE, mais la loi Brottes a changé les choses. Deux sociétés ont contacté la mairie. L'une a désigné les terrains qui l'intéressaient, l'autre société, qui ne s'intéresse pas à la même zone, n'a pas donné d'implantation. Le maire de la commune est aussi propriétaire d’un des terrains convoités, 2 autres conseillers sont aussi des agriculteurs.

Le maire a organisé un exposé des deux projets en conseil municipal.

«En tant que particulier, je n'ai même pas signé avec une des entreprises, justement pour garder ma neutralité. À côté de ça, j'entends dire que les agriculteurs signent, apparemment tous pour la même société. Il faut savoir que ça engage le propriétaire pour cinq ans. C'est d'ailleurs tout l'intérêt des sociétés, bloquer le foncier pour empêcher les concurrents de mener un projet. Quel sens ça aura alors de faire voter le conseil ? Il n'aura plus vraiment le choix !»

Par rapport à l'éolien, il ajoute : «Je ne me suis jamais prononcé. C'est vrai que j'ai eu des problèmes avec le raccordement du parc de seize éoliennes de Leffincourt, qui passait par la commune, mais c'est différent. Il y a une éolienne de ce parc qui est située sur le territoire de Bourcq. Ca rapporte quelque chose comme 5.000 euros en termes de fiscalité. Ça ne fait pas de mal, quand on a une église qui menace de s'effondrer».

Partager cet article

Repost0

commentaires