Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 10:54

Ardennes : Avec une hausse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A de +1,1 % en novembre (c'est-à-dire +8,3 % sur un an), la situation de l'emploi dans le département continue de se dégrader, selon les chiffres publiés hier par les services de l'Etat et Pôle emploi. Les femmes (+1,8 %) et les moins de 25 ans (+2,3 %) paient le plus lourd tribut. Au total, ils sont désormais 14 444 chômeurs de catégorie A dans les Ardennes (soit + 160 par rapport au mois d'octobre). Si l'on inclut les demandeurs d'emploi de catégorie B et C (ayant une activité même partielle), la hausse dans les Ardennes est de 1 %, pour un total de 21 273 personnes. C'est une augmentation plus réduite  que sur l'ensemble de la région (+1,7 %).

Aube : Il y avait 14 472 chômeurs dans l'Aube fin octobre, il y en avait 14 471 fin novembre. Soit un de moins. Si l'on prend en compte l'ensemble des demandeurs d'emploi (catégorie A, B, C, c'est-à-dire y compris ceux qui ont une activité limitée durant le mois), les chiffres progressent encore de 1,6 %. Ils sont au total 21 804 dans l'Aube à chercher un emploi. Sans surprise, les entrées à Pôle emploi (2 746 en novembre, +2,7 %) sont largement supérieures aux sorties (2274, + 0,8 %). Le chômage (catégorie A, données CVS toujours) a bondi de 11,7 %. Il y a un an, en novembre 2010, l'Aube ne comptait que, si l'on ose dire, 12 952 demandeurs d'emploi. En un an, le département s'est trouvé 1 519 chômeurs de plus. Les chiffres sont sensiblement identiques si l'on prend les catégories A, B et C (2 021 demandeurs de plus, + 10,2 %). Dans le détail, ce sont les personnes de plus de 50 ans qui souffrent le plus de la dégradation du marché de l'emploi (+ 25,8 %) et les jeunes de - 25 ans (+ 9,3 %).

Marne : Il faut remonter quatorze ans en arrière dans la Marne pour y trouver un plus grand nombre de personnes inscrites en catégories A, B et C («sans aucune activité et exerçant une activité réduite mais en recherche d’emploi») qu’au mois de novembre dernier : 38 286 contre 38 405 en décembre 1997. Ce chiffre a augmenté de 2,5 % le mois dernier, soit 8,7 % sur un an (3 067 personnes en plus). Si l’on n’observe que les personnes inscrites en catégorie A à Pôle emploi, les personnes «n’ayant exercé aucune activité», L’augmentation s’avère aussi affolante dans la Marne : +1,7 % en novembre, soit 24 507 personnes privées d’emploi, une hausse de 9 % sur un an (2 031 inscrits supplémentaires). Là aussi, en dehors de septembre dernier (25 391 inscrits), atypique en raison du décalage en août des vendanges, il faut remonter à novembre 1999 pour trouver plus mauvaises statistiques (24 588).

Dans la région, toutes catégories confondues, le nombre de chômeurs de longue durée (plus d'un an) augmente de 1,4 % (+11,9 % sur un an). La Champagne-Ardenne compte désormais 93 040 personnes confrontées à cette situation précaire.  Pour ce qui est des inscriptions à Pôle emploi, les fins de CDD (+15,4 %) et d'intérim (+12,1 %) sont les motifs les plus fréquents, alors que les «entrées» suite à licenciement économique baissent de 0,1 % (mais cela correspond aussi à l'instauration du contrat de sécurisation professionnelle). Pour ce qui est des «sorties», ce sont les stages (+21,5 %) et les radiations administratives (+16,9 %) qui font un bond, les reprises d'emploi étant en baisse (-2,8 %). Dernier chiffre inquiétant : les offres d'emploi collectées par Pôle emploi ont diminué de 27 % au cours des trois derniers mois.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Politique et social
commenter cet article

commentaires