Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 11:05

À Thiéblemont-Farémont, une salariée de la société Ambulances et Taxis de la Moivre (33 salariés) a osé porter plainte à la gendarmerie de Vitry-le-François «pour harcèlement moral». Le 3 décembre dernier, la jeune femme, qui venait de décrocher son diplôme d'auxiliaire ambulancier, a été embauchée pour 4 mois dans cette entreprise.

Cette auxiliaire ambulancière sent bien que l'ambiance est tendue au sein de l'entreprise. Néanmoins, elle s'accroche à son poste. Au fil des mois, elle pointe du doigt quelques entorses au droit du travail : pas de visite médicale d'embauche alors qu'elle demeure obligatoire même pour les CDD courts, signature du contrat de travail deux mois après le début de la mission, heures effectuées manquantes… Ce n'est pas tout. Cette auxiliaire est même conduite à transporter deux personnes dans l'ambulance alors qu'une seule est autorisée. Pire. «On m'a même demandé de faire le taxi alors que je n'ai pas la licence».

La pression psychologique devenant trop forte, cette femme commence à connaître quelques problèmes de santé. Elle envoie un courrier à la préfecture le 13 février. Une copie est adressée à l'Agence régionale de santé (ARS). Cette salariée demande conseil à la permanence juridique de l'union locale CGT et fait appel à un avocat. Désormais, elle attend que justice soit faite.

L'Union locale CGT confirme les insultes et les menaces dont sont victimes quelques employés de la société implantée à Thiéblemont-Farémont. Sans oublier un certain nombre de non-respects du code du travail. «Les arrêts maladie s'enchaînent. Les gens ne tiennent plus». L'Inspection du travail a été alertée. Une enquête est en cours.

Pour cette jeune femme, il n'est plus question de travailler dans le milieu des ambulances. À la fin du mois, elle passera le concours… d'aide soignante. Un de ses  collègues, lui, a choisi de quitter l'entreprise par le biais de la rupture conventionnelle du contrat de travail.

Partager cet article

Repost0

commentaires