Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 12:36

Les 25 salariés ouvriers employés en «production» au sein de la fonderie Nicolas, à Nouzonville, ont décidé de débrayer hier matin à l'appel du syndicat CGT. Un mouvement de grogne qui fait suite à l'échec des négociations salariales, la proposition de + 2 % de la direction ayant été jugée insuffisante par les élus du personnel, qui expliquent que les plus anciens ouvriers (même avec 20 ou 30 ans d'ancienneté) sont désormais «rattrapés» par le Smic.

Les grévistes se plaignent aussi du non-remplacement des départs à la retraite, des «conditions de vie» dans l'entreprise (réfectoire, douches et WC dans un état «déplorable»), des risques au niveau de la sécurité (fuites dans la toiture, inondation à chaque grosse pluie, trou béant dans la dalle).

La fonderie Nicolas est la dernière fonderie de Nouzonville et l'une des dernières unités industrielles de la localité ; elle est spécialisée dans la production de petites pièces mécaniques, destinées notamment au matériel ferroviaire.

En plus des 25 ouvriers en CDI, on compte huit intérimaires et des employés dans les services administratifs et commerciaux.

La fonderie Nicolas appartient au groupe Delachaux.

Partager cet article

Repost0

commentaires