Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 09:51

Digue-Marle.jpgLes manifestants se battent contre la réalisation d'un site d'écrêtement des crues destiné à limiter les inondations dans ce secteur. Un ouvrage qui serait construit, selon eux, à 150 mètres des premières maisons. Un véritable «barrage de la peur», selon certains habitants. Un barrage qui retiendrait «jusqu'à 3 millions de mètres cubes à 800 mètres de l'usine Bayer classée Seveso 2, la seule source d'emplois de dimension à Marle».

L'ouvrage envisagé mesure 600 mètres de long, 40 mètres de large et 5,30 mètres de hauteur. Il a un coût très élevé que dénoncent aussi les opposants. Huit millions d'euros pour les études et les travaux. «On ne gagnera que 15 centimètres d'inondation. Il y a des choses à faire moins onéreuses. Il s'agit entre autres de nettoyer et élargir la Serre et le Vilpion, et démanteler les digues des bassins de décantation de l'ancienne sucrerie qui constituent un véritable bouchon».

Les anti-digue veulent aussi protéger des espèces en voie de disparition. Ils craignent pour des plantes rares protégées par la loi.

Pour l'entente Oise-Aisne à l'origine du projet, «l'aire devrait profiter à Marle et à une douzaine de communes en aval. Au total, 220 logements et 26 industries bénéficieront d'un abaissement d'une trentaine de centimètres pour des crues de 20 à 30 ans de période de retour (similaires à celles de novembre 2002, janvier 2003 et décembre 1993)». C'est ce principe qui a été mis en œuvre à Proisy et qui a déjà «fait la démonstration de son efficacité lors de la crue de janvier 2011 : avec un abaissement de 55 cm des niveaux d'eau, c'est environ 70 millions d'euros de dommages qui ont été évités à la société, tout au long de la vallée de l'Oise».

Partager cet article
Repost0

commentaires