Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 10:51

La gestion pour le moins acrobatique de Geci Internationale a plongé ses filiales Sky Aircraft et Reims Aviation Industrie dans un abîme de dettes, signant l'arrêt de mort de son président ès qualités d'avionneur.

La holding se retrouve aujourd'hui visée par deux enquêtes, dont une qui s'intéresse au voyage controversé de Claude Guéant en Guinée Equatoriale pour vendre l'avion fantôme Skylander.

L'ex-ministre de l'Intérieur Claude Guéant use de son influence et de son carnet d'adresses pour sillonner l'Afrique en compagnie de son gendre Jean-Charles Charki, patron de LPA Holding et conseiller auprès de grands groupes pétroliers. Claude Guéant et son gendre proposent de jouer de leur influence auprès de l'homme fort de la Guinée équatoriale, le président Nguema Obiang. Le voyage se déroule du 17 au 19 octobre 2012. Serge Bitboul, Claude Guéant et Jean-Charles Charki sont reçus par le chef d'État. Les tractations font un flop.

Lespoliciers, qui agissent sous commission rogatoire, sont en possession des factures concernant le séjour de Serge Bitboul, Claude Guéant et de son gendre en Guinée équatoriale. Il s'agit de billets d'avion et de chambres d'hôtel à Malabo. Surprise : l'addition n'aurait pas été réglée par Geci Internationale ou feu sa filiale Lorraine de Chembley, Sky Aircraft. Selon les documents aux mains des enquêteurs, la société Reims Aviation Industrie a payé le petit voyage des riches intermédiaires de l'avion fantôme Lorrain.

Les billets d'avion de Claude Guéant et de Jean-Charles Charki pour Malabo, au départ de Paris via Madrid, ont coûté 6 426,04 euros. En sus, Reims Aviation a pris en charge cinq nuitées au Sofitel de la capitale pour un montant total de 4 735,68 euros. Serge Bitboul s'est contenté d'une nuit à 415,17 euros. Michel Scarbonchi, ex-eurodéputé proche du PS et d'Obiang, s'est fait offrir deux nuits pour un montant de 814,22 euros, refacturées par la société LPA Holding de Jean-Charles Charki à Reims Aviation.

Petite curiosité, le gendre de Claude Guéant s'est fait rembourser deux chambres à son nom dans la nuit du 17 au 18 octobre 2012 comme l'indiquent les factures du Sofitel de Malabo. Facture en doublon ? Pas sûr. Car si une des nuitées à 1 155,17 euros correspond bien à la chambre du gendre, le nom du locataire de la chambre la plus luxueuse à 2 351,12 euros a été bizarrement gommé sur le document émanant de LPA Holding.

Sources ; L'union

Partager cet article

Repost0

commentaires