Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 12:48

Centrale de NogentLes résultats 2012 à la centrale de Nogent sont «contrastés», selon le directeur. La centrale a ainsi produit 17 milliards de kilowattheures en 2012, soit un peu moins de deux fois la consommation de la région Champagne-Ardenne. La disponibilité a été quand même de 76,5 % alors que le site a connu deux visites partielles. On note, d'ailleurs, que l'unité de production n° 2 affichait un taux de disponibilité supérieure à 99 % avant l'arrêt de fin novembre.

Concernant ces arrêts, le bilan est contrasté puisque celui de la tranche 1 a pris deux mois de retard lié à «une non-qualité», à des «gestes techniques qui n'ont pas été suffisamment bien faits» et des «aléas techniques» au niveau de la turbine. Plusieurs audits d'EDF ont été effectués afin de comprendre ce qui s'était passé. «On a donc modifié nos organisations pour fiabiliser le déroulement de l'arrêt 2». Celui-ci, qui touche actuellement à sa fin, s'est déroulé, au contraire du premier, sans encombre.

Au niveau de la sûreté, la centrale a déclaré cinq événements de niveau 1. «On en a eu plus en 2012 qu'en 2011. C'est probablement lié à une vigilance plus grande sur un certain nombre de points». L'année 2012 n'a pas connu d'arrêt automatique de réacteur contre un, «purement technique, en décembre 2011».

Au niveau de la sécurité, il y a eu 76 accidents bénins avec «un progrès important des déclarations d'accidents. On a eu onze accidents avec arrêt. Compte tenu du volume d'activités sur les visites partielles, c'est un résultat plutôt bon au niveau des industriels français». Sept accidents de trajet dont quatre avec arrêt sont à déplorer.

Un objectif est maintennt visé : «se mettre en posture de faire tourner la centrale pendant soixante ans» au lieu de quarante et intégrer les conséquences de l'accident de Fukushima.

Concernant l'intégration des conséquences de Fukushima, des actions vont être menées dès 2013. Une Force d'action rapide du nucléaire (FARN) est aussi mise en place par EDF au niveau national. La centrale de Nogent sera rattachée à l'unité de Dampierre. Le principe : si le site a un problème technique tellement important qu'il ne peut être géré dans la journée, l'objectif est que la Force d'action rapide du nucléaire prenne la relève des équipes du site au maximum 24 heures après le début du problème.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Infos nucléaires
commenter cet article

commentaires