Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 09:41

Après douze mois éprouvants conclus par une vague de licenciements et une réorganisation importante du site baralbin,où en est-on ?

Fraîchement créé suite à la liquidation d'Atmosphères Interiors et à la reprise des actifs de Sévérac-le-Château par la ville de Bar-sur-Aube et la CCRB, l'établissement secondaire Diva compte aujourd'hui 100 salariés. Des ouvriers qui produisent toujours des canapés dits classiques mais, et c'est la nouveauté, fabriquent également des canapés d'une gamme supérieure.

Avec 90 salariés, la société Latfoam qui fabrique banquettes, BZ, Clic-clac se porte plutôt bien.

Cipal semble être aujourd'hui le fer de lance du site baralbin. 130 ouvriers y fabriquent des produits de marque Simmons à destination de la grande distribution.

Entreprise de services (livraison etc) en lien avec les autres sociétés baralbines du groupe, la santé de Logibar, 80 salariés, dépend de l'activité du site.

La création d'un atelier de production de matelas sans marque était au cœur des tractations politiques. Pour rappel, l'État (500 000 €), la Région et le conseil général (150 000 € chacun), la communauté de communes et la Ville de Bar-sur-Aube (25 000 € chacune), ainsi qu'un fonds d'investissement privé (150 000 €), s'étaient engagés à soutenir ce projet. «Cette activité devrait pouvoir démarrer dans le courant du premier trimestre 2014. Pour développer cet atelier complémentaire, nous apportons, comme c'était promis, 1,2 million d'euros d'équipements qui doivent encore arriver. L'apport du million d'euros de la part des institutions nous a été confirmé par un courrier du préfet». Cette activité sera reliée à la société Latfoam.

Annoncée en 2012, l'unité de recyclage est loin de voir le jour, même si elle demeure un objectif : le groupe a été retenu dans le cadre de l'appel d'offres d'Éco mobilier, qui est l'éco-organisme en charge du retraitement des vieux matelas. Prochainement, l'éco-organisme va lancer des appels à projets. Le processus va ensuite suivre son cours. Les décisions devraient être rendues en début d'année prochaine.

Partager cet article

Repost0

commentaires