Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 16:57

pga510200-250x98-copie-1.jpgDire que Reims fut pionnier de la Presse Gratuite n’est sans doute pas exagéré. 

A la fin des années 70, Daniel Watelet  lance Canal 51. Il rejoint dans la Cité des Sacres Atout fondé en 1976 par Jean-Louis Gourion, un commerçant du centre-ville.  Inspirés par leur succès, Jacques Moretti et Marc Moine créent à leur tour Reims-Magazine. Très vite ces deux derniers fusionnent pour devenir Atout-Magazine.

Les deux titres – Canal 51 et Atout Magazine – font partie du paysage. Les annonceurs se bousculent pour y insérer leurs publicités : Marchands de meubles, concessionnaires automobiles, Agences immobilières… Les frontières de Reims sont vite franchies et des éditions s’ouvrent à Epernay et à Châlons.

Un tel succès intéresse des groupes qui veulent prendre des positions nationales sur ce marché de la Presse Gratuite qui s’annonce très prospère.

Canal 51, le premier, est cédé à Havas, qui détient par la Comareg un pôle déjà important dans ce domaine.

Atout-Magazine  succombera, en  1989, aux sirènes de France Antilles, le groupe de presse dirigé par Philippe Hersant et déjà  propriétaire du quotidien régional L’Union.

Les deux groupes vont se faire une guerre commerciale sans merci dans un marché toujours aussi prometteur. Atout Magazine comptera jusqu’à plus de 15 agences dans la région et même en Picardie. Aucun concurrent ne se risque en terre champenoise.  

Le Galibot, pourtant très puissant dans le Nord, ne réussira pas à s’implanter.

En 2003, Hersant rachète la COMAREG. A Reims, les anciens frères ennemis vont devoir cohabiter au sein du même groupe.  Alors qu’Atout Magazine a toujours revendiqué sa proximité avec la région, Canal 51 a, depuis, longtemps, intégré un schéma de réseau national en abandonnant son titre pour une marque ombrelle «Bonjour» qui ne sera jamais vraiment adoptée par les annonceurs et les lecteurs, puis pour le titre Paru-Vendu.

Les années qui suivent vont voir la vague Internet se profiler puis déferler sur la publicité. Le pôle Presse gratuite du Groupe Hersant Média (GHM) n’y résistera pas. De plans de licenciement et plans de relance rien n’y fera. Cet été, c’est Atout-Magazine qui disparaît. Paru-Vendu ne survivra que quelques mois supplémentaires. 

La saga d’Atout et de Canal 51 est définitivement terminée.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Histoire
commenter cet article

commentaires