Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 11:23

Nouveau coup dur pour les soixante salariés de Bosal Le Rapide (groupe Bosal), le fabricant de galeries de toits placé en redressement judiciaire le 24 septembre dernier. Déjà frappés par cinq jours de chômage partiel en juillet, ils sont de nouveau contraints de laisser les machines de leur usine, située à Beine-Nauroy, à l’arrêt, au moins jusqu’à vendredi.

«On a déjà chômé jeudi et vendredi derniers . On a repris le travail lundi, mais on n’était toujours pas livrés en matière première par notre groupe, qui veut être payé avant ! Ce même groupe qui vient de nous placer en redressement. Nous n’avons donc plus de liquidités. On ne peut rien faire, alors qu’on a des commandes… C’est le chien qui se mord la queue. Et encore le salarié qui paie…»

Partager cet article

Repost0

commentaires