Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 15:33

20131115-Arkema-solidarite.jpgMercredi, lors d'une réunion au siège du groupe Arkema, aucune solution alternative à la fermeture du site chaunois n'a convaincu.

La partie «économique» se clôt, deux mois après l'annonce de la fin de l'usine chaunoise, pour laisser place au volet «social».

Le 20 novembre, le comité central d'entreprise (CCE) n° 1 se réunira pour le début des négociations sur le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi).

Vendredi, un «repas de solidarité» était organisé, en accord avec la direction, sur le parking du CE, destiné aux «entreprises extérieures à l'usine». «C'était une volonté des élus du personnel». De tous se rassembler pour «garder un contact pendant cette période difficile». Et le hasard veut que l'événement «coïncide» avec la transition des négociations.

La marche commune avec les employés de Sandvik dans les rues de Chauny est programmée au vendredi 29 novembre. Mais les deux entreprises chaunoises amenées stopper leur production d'ici fin mars 2014 ne seront pas les seules dans le cortège. Tout du moins, elles l'espèrent. Un appel a été lancé sur le blog de Recon'Nexans (association des ex-salariés de Nexans et Essex souhaitant faire reconnaître la friche des deux usines comme site amianté).

Partager cet article

Repost0

commentaires