Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 11:33

Les secteurs du Vouzinois, de la Thiérache et du Porcien étaient jusqu'à présent les plus menacés par la fermeture de collèges, ainsi que les collèges Lafontaine et Rouget de Lisle, à Charleville, jugés trop proches l'un de l'autre.

«Nous sommes la seule région de France à perdre des habitants. De nouvelles fermetures de collèges ne feraient qu'accentuer cette fuite en avant. Il est indispensable de maintenir un service public de l'éducation dans ces zones rurales mais aussi urbaines, zones qui connaissent des difficultés sociales croissantes. Le contexte local et national n'était pas propice à une telle réforme. Les Ardennais sont exaspérés des fermetures d'entreprises, de la détresse sociale, du dépeuplement de certaines communes, un mécontentement profond est en train de se généraliser», déclarait jeudi le maire de Neufmanil et vice-président du Département.

La réunion extraordinaire du conseil départemental de l'éducation nationale (CDEN) de jeudi allait-elle remettre le feu aux poudres ? Car un seul point était à l'ordre du jour : l'évolution de la carte des collèges.

La surprise est venu du directeur académique des services de l'Education nationale (Dasen, ex-inspecteur d'Académie), qui a pris soin de ne pas rouvrir les plaies du printemps dernier. «Une réflexion est nécessaire, dans un climat apaisé. Il faut établir un diagnostic en prenant en compte les données démographiques mais aussi la spécificité du territoire des Ardennes, en matière de transport par exemple. Il n'est pas prévu, dans un premier temps, de complètement bouleverser le schéma du département. Les premières mesures ne seront pas prises avant la rentrée 2016».

Trois années d'analyses poussées seront nécessaires, trois années au cours desquelles aucune suppression d'établissement ne sera annoncée.  L'académie compte faire appel à l'expertise d'un laboratoire de recherche de l'université de Reims afin d'élaborer un calendrier pertinent.

De quoi écarter cette épineuse question des prochaines échéances électorales.

Partager cet article

Repost0

commentaires