Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 18:09

La guerre est déclarée entre les différents syndicats de l'usine Ardam Electrolux de Revin dans les Ardennes. Jusqu'à présent, une intersyndicale menait le combat, désormais 2 syndicats la CGT et FO envisagent de prendre, chacun, un avocat pour défendre leurs intérêts.

La semaine dernière, le groupe aurait procédé au «licenciement de Jean Ferry, l'un des experts qui a défendu le projet en Suède» et plus inquiétant encore, la direction aurait déjà fait savoir «qu'il y aura la délocalisation programmée d'une partie de la fabrication de machines à laver par le dessus à Olawa, en Pologne, en fin d'année et ce, sans contrepartie. La direction ne tient pas les engagements qu'elle a pris à Bercy. On parle déjà de réduire la cadence sur la ligne B et de suppression de postes».

Aux dires des salariés, une polémique serait née, en interne à l'entreprise, à la seule évocation de la présence d'un avocat. C'est pourquoi, l'union départementale FO a choisi de faire appel à Xavier Medeau pour prodiguer ses conseils juridiques. Or, l'avocat ardennais a déjà été mandaté par la CGT Electrolux. 

Lors d'une réunion convoquée par FO, une remise en cause de la légitimité de l'intersyndicale, voire même un désaveu contre le syndicat majoritaire qu'est la CFDT, ont clairement été exprimés.

En juin 2014 se dérouleront les élections du personnel : «Sur l'ensemble des délégués de l'intersyndicale, il y en a beaucoup qui vont partir dans le cadre de mesure d'âges. Ils vont quitter le navire, quand le bateau va couler. C'est inadmissible».

Il y a «urgence à se mobiliser car la situation est en train de basculer».

Partager cet article

Repost0

commentaires