Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 10:15

Ex-ramoneur des usines Godin à Guise, de 1979 jusqu'en 1996, il tombe malade en 2012 et pense être atteint d'une simple bronchite. Mais le diagnostic du pneumologue du centre hospitalier de Saint-Quentin qui l'examine est tout autre et, surtout, plus inquiétant. il, souffre, selon ce médecin, d'abestose, mal qu'aucun traitement ne saura enrayer. La maladie est en effet évolutive, et il n'existe pas aujourd'hui, de remède pour enrayer son processus.

On lui conseille alors de lancer une procédure de reconnaissance de maladie professionnelle liée à l'amiante. Ce qu'il fait, en commençant par s'adresser à la Caisse primaire d'assurances maladie, muni de son certificat médical qui, lui, établit un lien entre son affection et une exposition durable à l'amiante.

Le médecin-conseil de la CPAM lui oppose un refus en avril dernier. En parallèle, l'ancien salarié «Godin» fait également un recours amiable auprès de la CPAM. Il attend aujourd'hui la contre-expertise d'un second médecin-conseil. «J'en suis là. Je patiente».

Si l'avis de la CPAM est positif, son dossier devrait donc se jouer devant le tribunal des Affaires sociales et sanitaires, à Laon, dont les magistrats détermineront le montant de la rente qui lui sera allouée. En cas de rejet du recours amiable en revanche, l'assuré peut alors déposer un recours contentieux devant le tribunal des Affaires de sécurité sociale.

Partager cet article

Repost0

commentaires