Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 10:49

Carte-chomage-Picardie-fin-2012.jpgL'Insee régionale a présenté le bilan économique de la Picardie pour 2012. Sans surprise, celui-ci fait apparaître une importante chute de l'emploi industriel et un taux de chômage historiquement haut.

L'emploi salarié marchand non agricole s'est fortement détérioré avec la disparition de 6 000 emplois. 2012 a aussi été marquée par une chute de l'emploi intérimaire, puisque 2 600 emplois ont été détruits dont les trois quarts dans l'industrie. Logiquement le recours à l'activité partielle a progressé avec 1,8 millions d'heures contre 1,4 million l'année précédente. Quand au nombre d'heures chômées, il a été multiplié par deux !

Par voie de conséquence, le taux de chômage est historiquement haut. Taux qui n'a cessé de se détériorer au cours des quatre trimestres de 2012 pour s'élever fin décembre pour la Picardie à 12,3 % de la population active, une hausse de 1,1 % par rapport à fin 2011.

Si tous les territoires sont concernés par cette aggravation du chômage, l'Aisne déjà très touché, devient le 2e département de France derrière les Pyrénées Orientales avec un taux de 15 %. Les niveaux de ce taux varient dans ce département selon les zones d'emploi 17,9 % pour la Thièrache, 16,3 % pour le Saint-Quentinois et Tergnier.

Dans l'Aisne sur un an les évolutions sont particulièrement importantes dans les zones les plus fragiles, + 1,7 % pour Tergnier, + 1,6 % pour la Thièrache. On note que les zones limitrophes du département subissent elles aussi de fortes progressions + 1,6 % pour Cambrai, + 1,3 % pour Maubeuge et + 1,5 % pour Charleville-Mézières. Le taux de chômage progresse au même rythme dans les régions voisines, + 1,2 % dans le Nord-Pas-de-Calais (14 %), + 1,1 pt en Champagne-Ardenne (11,2 %) et + 1 pt en Haute-Normandie (11,6 %).

Cette situation engendre une aggravation du chômage pour particulièrement les seniors, + 17,3 % ! Dans ce contexte les contrats aidés destinés aux personnes en difficulté sociales et professionnelles ont été fortement mobilisés + 15 % et le nombre de bénéficiaires du RSA socle a progressé de 7 %. C'est dans l'Aisne que l'on observe la plus forte hausse des bénéficiaires avec + 8,6 % contre 6,3 % pour la Somme et 5,9 pour l'Oise.

Partager cet article

Repost0

commentaires