Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 10:28

Le 24 avril 2012, la direction des Ateliers des Janves déposait une plainte au Parquet de Charleville-Mézières. En interne, venait d'être repéré un détournement portant sur au moins 100 000 euros.

La section du SRPJ spécialisée dans la délinquance financière a trouvé que la fraude était d'une ampleur bien plus grande qu'initialement estimée.

Depuis 2007, environ 1,2 million d'euros aurait été détourné. Le comptable de la holding qui réunit les Ateliers des Janves, fleuron de l'industrie ardennaise basé à Bogny-sur-Meuse, et Ardennes machining industries (Ami), localisé à Vouziers, a été placé en garde à vue et longuement entendu par les enquêteurs. L'examen approfondi de ses comptes bancaires s'est révélé accablant : 930 000 euros auraient transité sur deux de ses comptes. Par ailleurs, il aurait également omis volontairement de payer plusieurs fournisseurs. Lorsque ceux-ci en venaient à protester de manière trop répétée, il se résignait alors à payer, tout en s'excusant de cet «oubli».

Il n'est cependant pas le seul mis en cause dans ce dossier. Un de ses amis proches, gérant d'une salle de sport carolomacérienne, l'aurait grandement aidé. Sur les 930 000 euros passés sur les comptes du comptable, au moins 60 000 ont ensuite transité sur ceux de ce «coach sportif» devenu complice.
L'instruction judiciaire, pour l'instant encore en cours, devrait être clôturée au cours des prochains mois. Un procès aura ensuite lieu, sans doute pas avant la fin de l'année.

En attendant l'épilogue judiciaire de cet abus de confiance, une certitude demeure : pour les Ateliers des Janves et Ami, le préjudice est d'ores et déjà considérable, surtout en temps de crise. En 2010, l'entreprise de forge-estampage avait réalisé 65,7 millions de chiffre d'affaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Justice
commenter cet article

commentaires