Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 21:22
Chooz : Le remplacement d’une pièce provoque une panne sur le réacteur 1

Le 15 février 2020, les équipes de la centrale de Chooz procèdent au remplacement d’une sonde de température sur l’une des deux pompes du circuit d’alimentation de secours des générateurs (ASG) de vapeur de l’unité de production n°1. Ce système de sauvegarde permet de réalimenter en eau les générateurs de vapeur en cas de défaillance du circuit normal d’alimentation. Les générateurs de vapeur sont des échangeurs thermiques entre l’eau du circuit primaire, portée à haute température et à pression élevée dans le cœur du réacteur, et l’eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Le système d’alimentation de secours des générateurs de vapeur assure cette alimentation pendant les phases de mise en service et de mise à l’arrêt du réacteur ainsi qu’en situation accidentelle.

Le capteur de température est remplacé le 16 février.

Le 19 février, un essai périodique de fonctionnement  du système ASG est réalisé sur cette même pompe. Durant l’essai, une fuite d’huile se produit au niveau de la sonde remplacée quelques jours auparavant. Après analyse, il s’avère que l’écrou de serrage utilisé lors du remplacement de la sonde était différent du joint d’origine et ne garantissait pas l’étanchéité du circuit.

Selon EDF, dès la détection de cet événement, les équipes de la centrale ont immédiatement remplacé l’écrou inétanche, permettant de retrouver l’entière disponibilité du circuit. Cet événement n’a pas eu de conséquence pour la sûreté de l’installation, ni pour la sécurité des intervenants. La seconde pompe était quant à elle pleinement disponible.

Cette inétanchéité n’ayant pas été détectée dès le remplacement du matériel, elle a rendu l’une des deux pompes de secours indisponible durant près de 5 jours. Or, le délai de remise en conformité requis pour ce matériel étant de 3 jours, la Direction de la centrale de Chooz a déclaré cet événement à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) le 24 février 2020 comme significatif pour la sûreté au niveau 1 (anomalie) de l’échelle INES qui en compte 7. Ce classement au niveau 1 a été confirmé par l‘ASN le 4 mars.

Partager cet article

Repost0

commentaires