Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2018 4 13 /12 /décembre /2018 08:15
Courant alternatif n° 285 de décembre 2018 vient de sortir

Au sommaire

 

PAGE 3 EDITO

REFORME SOCIALE

PAGES 4/5 La Loi ELAN

LE MYTHE DU MINEUR

PAGES 6/7 « Morts à 100 % » et « Morts à 100 % : post-scriptum » :

LUTTE A LILLE

PAGES 8/9 La ZAC Saint-Sauveur à Lille :

DRAPEAU

PAGES 10/11 Le foot lave plus blanc, et la patrie colore.

TOURISME

PAGES 12/13 Le touristique en question

ANTI-PARTRIARCAT

PAGES 14/17 Et l'bon Dieu dans la merde, nom de Dieu !

BIG BROTHER

PAGES 18/19 VERTEMENT ECOLO

PAGE 20 L'ECONOMIE EN BREVES

PAGE 21 EDUCATION

PAGES 22 Un gendarme nommé proviseur ès qualité !

HISTOIRE

PAGE 23 Avec ou sans Pétain, tout est à jeter dans le maréchalat

MAL-FORESTATION

PAGES 24/26 Pour la sauvegarde des forêts publiques

INTERNATIONAL

PAGES 27/29 Le retour de la question macédonienne dans la politique grecque

PAGES 30/34 GB - immigration et social-démocratie nationale

PAGES 35/36 Brésil réflexions sur l’élection présidentielle

DOIT-ON CHOISIR ?

Rien n’est tout jaune ou tout noir, que ce soit pour les gilets , les K-way ou bien les gens de rien.
Nous nous sommes interrogés sur le mouvement populaire, issus de l’appel des gilets jaunes du samedi 17 novembre.
Bien avant le jour fatidique, les médias, le pouvoir et les autres se sont inquiétés du risque de main mise par l’extrême droite sur ce mouvement. Pour les médias et le pourvoir, cela ne nous surprend pas, car ce qui domine dans leurs discours, est cette montée irrationnelle des populismes, face à leur apologie du maintien et du soutien aux taux de profits des entreprises, autrement dit la défense inconditionnelle à cette société marchandisée qui n’est autre que le capitalisme.
Mais les autres, ceusses qui se réclament de la convergence des luttes, de l’antifascisme, de l’écologie, voir même de la révolution, se posent cette question "j’y vais, j’y vais pas ?!". Bon, nous leurs accordons, cela n’est pas simple. Ce mouvement annoncé comme interclassiste, avec une infiltration de la peste brune, pour la défense du diésel contre le vélo et la voiture électrique et cette envolée poujadiste contre les taxes et autres impôts. Mais ces convergences de lutte ne risquent- elles pas d’être interclassiste, si l’objectif n’est pas défini collectivement. Si l’antifascisme est absent des lieux où risque d’être présent des groupes d’extrême droite, alors se pose la question de leur utilité. Et pour l’écologie, le vélo et la voiture électrique, face au diésel, sont-ils la solution ? Alors que l’interrogation oublie le pourquoi et le pour qui des déplacements. Et le révolutionnaire a-t-il oublié que le début des révolutions a souvent été contre les taxes et les impôts.
Alors oui ! tous ces risques sont réels et les exemples nous ont été servis en boucle par les médias et les réseaux sociaux. Là, la chasse aux soutiens des migrants, ici un noir pris à partie par des gilets jaunes ou ailleurs une femme sommée de retirer son hijab (foulard islamique), ou encore dans la Somme des gilets jaunes dénonçant aux gendarmes, des migrants cachés dans un camion. Et bien, pour quoi voudrions-nous que ce mouvement ne soit pas une photo des territoires, avec les bastions électoraux apparentés. Mais c’est aussi, un mouvement qui revendique, sans partis politiques, sans porte-parole, sans syndicalistes avec 70% de la population en soutien, selon les sondages et visant une auto-organisation citoyenne. Alors pourquoi s’étonner, de la vision de drapeau tricolore et de sonorité marseillaise, ne sont-ils pas les symboles d’une révolution oubliée et encore moins continuée.
Alors oui, notre grille de lecture est fort différente, le drapeau tricolore et la marseillaise ne sont pas, nos couleurs et notre chant, préférés. Mais pour beaucoup de ces gens de rien, le samedi 17 novembre fut leur première participation à un mouvement. Que selon notre grille de lecture, nous pouvons considérer que la lutte des classes n’est pas absente de ces rassemblements, bien que non revendiquée. Pouvons-nous oublier que les gens de rien ont été de chaque révolution, avec ou sans révolutionnaires ?
En tant qu’ anarchiste-communiste, nous pensons que c’est au cœur même des luttes et des mouvements sociaux que s’élaborent les formes nouvelles de rapports sociaux et donc que c’est au sein de ces mouvements qu’il faut lutter. L’orientation auto-organisée de ce mouvement est un début. Notre contribution, en ce qui nous est possible, sera pour l’élaboration d’un mouvement solidaire, conscient de sa classe sociale.
Doit-on choisir ? Gilet jaune ou K-way noir ?

Et si notre choix allait pour K-way noir et gilet rouge !

OCL Moulins le 22 novembre 2018

Partager cet article

Repost0

commentaires