Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 09:33
Ramassage à Bure le 15 août 2017

Ramassage à Bure le 15 août 2017

L'arsenal du ministère de l'Intérieur sera bientôt doté d'un gros stock de grenades. La Place Beauvau a, en effet, lancé un appel d'offres pour l'achat de 1,2 million de «grenades de maintien de l'ordre et de moyens de propulsion à retard», pour un montant total de 22 millions d'euros. L'information a été publiée dans le Bulletin officiel des annonces des marchés publics, et relevée par Le Canard enchaîné dans son édition du 30 août.

 

Ce stock important est destiné à équiper les CRS, gendarmes mobiles et effectifs de la police nationale. En prévision d'une rentrée agitée sur le plan social ? «Ça n'a rien à voir, répond la Place Beauvau. Il s'agit simplement d'un renouvellement d'appel d'offres arrivé à son terme.»

 

Cette importante commande, qui se divise en cinq lots de différentes références (grenades assourdissantes, lacrymogènes et fumigènes, cartouches-grenades, lanceurs), porte en réalité sur quatre ans. De quoi réalimenter le stock. Et pour cause : il était vide. D'après Le Canard enchaîné, les équipes de maintien de l'ordre n'avaient plus de munitions en prévision des prochains débordements. Conséquence d'un quinquennat Hollande particulièrement actif dans la répression des mouvements sociaux. «Il y a eu Notre-Dame-des-Landes, Sivens, Calais, les manifs contre la loi travail… On n'a pas arrêté de grenader», lance ainsi un représentant des forces de l'ordre dans l'hebdomadaire satirique. Rien qu'à Calais, jusqu'au démantèlement de la jungle à l'automne 2016, les CRS ont tiré 22 000 grenades sur les migrants.

Partager cet article

Repost 0

commentaires