Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 13:06
Deux salariés incommodés sur un site du CEA à Moronvilliers

Le Polygone d’expérimentation de Moronvilliers est situé sur la commune de Pontfaverger à environ 20 km de Reims. De 1957 à 2013, le CEA y a réalisé des expériences dans le cadre de son programme de dissuasion nucléaire. Depuis 2013, le site, rattaché à sa direction des applications militaires, est entré dans une phase d’assainissement et de démantèlement.

 

Deux salariés d’une société de gardiennage ont été «incommodés» vendredi lors d’une ronde sur l’ancien site d’expérimentation du CEA à Moronvilliers (Marne), a annoncé le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Ils sont plaints de céphalées, de nausées et de picotements. «Les deux salariés sont actuellement en observation. Leur état n’inspire pas d’inquiétude».

 

Le CEA ajoute que cela pourrait avoir été provoqué par le dégazage d’une munition chimique ancienne. Il ajoute que, «selon les pompiers, les symptômes décrits par les salariés pourraient correspondre aux effets d’un gaz toxique utilisé pendant la Première Guerre mondiale». «Le scénario privilégié est le dégazage d’une munition chimique ancienne». Ce type de munition a été largement utilisé pendant la Première Guerre mondiale lors des combats qui se sont déroulés à Moronvilliers. Le site est classé depuis zone rouge, compte tenu du risque pyrotechnique lié aux munitions restant enterrées dans le sol. L’accès au site a été bloqué quelques heures, le temps pour les pompiers de vérifier l’absence de trace de toxique ou de polluant atmosphérique.

 

Mais ces céphalées, nausées et picotements sont-ils réellement dus au dégazage d’une munition chimique ancienne ou aux déchets nucléaires toujours présents en grand nombre sur le site (assainissement ne signifie pas dépollution). Vu que dossier est “confidentiel défense”, on ne connaîtra certainement jamais la vérité.

Partager cet article

Repost0

commentaires