Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 13:53
Une nouvelle prison à Châlons ?

L’information a été lâchée en début de semaine par le député et maire de Châlons-en-Champgne et confirmée par le préfet. Il a été l’un des tout premiers élus à constituer un dossier pour accueillir l’une des 33 «prisons Valls», annoncées par l’ex Premier ministre au mois d’octobre. Aujourd’hui, le dossier est à l’instruction au sein des services du ministère de la Justice.

Le cahier des charges est très précis. «Il y a des contraintes un peu spécifiques, il faut que le terrain fasse suffisamment d’hectares, qu’il soit un peu excentré, mais accessible facilement en transports en commun»,

C’est le quartier Corbineau qui est dans le viseur. Tout colle : la superficie est largement suffisante (on parle d’une quinzaine d’hectares avec les espaces de sécurité périphériques) et le site est excentré tout en restant accessible facilement en transport en commun.

Le nouvel établissement pénitentiaire devrait accueillir 200 détenus. Il permettrait de créer 150 emplois. Reste à savoir ce qu’il adviendra précisément de l’actuelle maison d’arrêt. Construite en 1854, elle est l’une des plus vieilles de France, et accueille aujourd’hui 300 détenus.

Il n’y a encore pas si longtemps, l’Agglomération et la Ville avaient d’autres projets pour cette friche de quelque 363 925 m² : au printemps, les élus avaient voté, à la quasi-unanimité, le rachat, à l’euro symbolique de l’emprise auprès du ministère de la Défense pour une cession dans la foulée à un investisseur français installé à Singapour qui souhaitait construire un éco quartier ultramoderne : la «Smart city», qui devait accueillir un millier de retraités aisés de région parisienne. Sur les 90 millions d’euros de l’enveloppe initiale, douze devaient venir de subventions. Le président de l’intercommunalité n’aurait jamais utilisé le pouvoir qu’il lui était donné de conclure l’affaire avec Strategeco International.

Cette création de prison s’inscrit dans le plan du ministère de la Justice pour lutter contre la surpopulation carcérale. La France totalisait en août dernier 68 819 détenus pour 58 507 places de prison, soit 10 312 places manquantes.

Resterait toujours la moitié de la friche Corbineau…

Partager cet article

Repost 0

commentaires