Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 11:13
Transfert de 3 lignes TET à la région Grand Est

L'État a entamé une concertation avec les régions sur le transfert de certaines lignes TET (Trains d'équilibre du territoire), c'est-à-dire les grandes lignes hors TGV.

Trois lignes de trains Intercités vont être transférées à la région Grand Est, après la conclusion d'accords avec l'État. L'accord principal concerne la ligne 4 Paris-Troyes-Belfort, mais aussi les lignes Metz-Hirson et Reims-Dijon.

Le déficit annuel s'élève actuellement à 30 millions d'euros pour la ligne 4, et à une dizaine de millions d'euros pour les 2 autres lignes (en cumulé).

Ce transfert ne concerne pas seulement la région Grand Est, mais aussi les régions Bourgogne-Franche-Comté, Ile-de-France et Hauts de France.

Que prévoit cet accord qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018 ?  En ce qui concerne la ligne 4, l'État financera 19 rames neuves et prendra à sa charge 13 millions d'euros de déficit par an. Celui-ci sera également compensé à hauteur de trois millions d'euros par les régions Bourgogne-Franche-Comté et Ile-de-France - également traversées par cette ligne. Comme seules 15 rames neuves sont nécessaires, les 4 autres seront déployées sur la ligne Vallée de la Marne (débat du 18 novembre 2016 au Conseil régional).

Par ailleurs, dans le cadre des contrats de plan entre l'État et les régions Ile-de-France et Grand Est, la ligne Paris-Belfort sera électrifiée entre Paris et Troyes (électrification jusqu’à Nogent-sur-Seine au 31 décembre 2020, et jusqu’à Troyes courant 2022), pour 320 millions d'euros.

"Nous pensons améliorer considérablement la rentabilité de cette ligne (...) en augmentant de façon considérable (sa) fréquentation, en offrant de meilleurs services, en offrant des dessertes mieux conçues en fonction des horaires, et en organisant l'articulation avec les TER sur l'ensemble du trajet", assure le président de Grand Est, qui évoque un gain potentiel d'efficacité "de l'ordre de 10 millions d'euros" en trois ou quatre ans.

Les conseillers régionaux ont adopté ce 18 novembre le «protocole d’accord Etat-Région pour le transfert des lignes de Trains d’Équilibre du Territoire du Grand Est».

L’électrification de la ligne Paris-Troyes en chiffres

Montant total des travaux : 320 millions d’euros

1 tunnel à démolir, 41 ouvrages d’art à mettre au gabarit électrique, 6 000 poteaux caténaires à planter, 320 km de fil caténaires à dérouler, 2 sous stations électriques à créer ou adapter, 11 postes de redressement de courant, 160 km de câbles de signalisation à poser, 1 poste de signalisation à construire

Partager cet article

Repost 0

commentaires