Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 10:12

Il s'agit d'un "préjudice d'anxiété", de la peur de développer une maladie en lien avec l'exposition à l'amiante. C'est cette angoisse que vont tenter de faire reconnaître devant le tribunal des Prud'hommes 72 cheminots du centre de maintenance SNCF de Romilly-sur-Seine. Ils estiment avoir été exposés longuement à ces fibres minérales et vivent depuis des années dans l'angoisse de tomber malades, de développer un cancer qui peut mettre jusqu'à 40 ans pour se déclarer.

Cette crainte resurgit à chaque fois qu'un collègue, qu'un retraité, développe une maladie ou meurt des suites de l'exposition prolongée à cette matière largement utilisée dans l'industrie et le bâtiment jusqu'en 1997. 587 décès de cheminots liés à l'amiante sont d'ailleurs reconnus officiellement, entre 2001 et 2015, par le comité national d'hygiène, sécurité et conditions de travail de la SNCF. Les 72 salariés vont donc tenter ce mardi de faire reconnaître qu'ils vivent avec une épée de Damocles au-dessus de leurs têtes

L'affaire a été reportée au 28 mars 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social Santé
commenter cet article

commentaires