Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 12:01

Après une mise en liquidation judiciaire, la Sirc de Marigny-leChâtel est reprise en juin 2011 par SAS Sirc industries. 130 salariés sont licenciés.

Le 11 septembre 2015, un salarié avec 30 ans d’ancienneté se suicide dans l’entreprise, las d’un harcèlement moral qu’il décrit comme quotidien.

Le 07 octobre 2015, la société est placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Troyes. Pour la dirigeante, c’est la conséquence du suicide du salarié ! Il faisait partie des cadres historiques de l'entreprise. Et ce drame a traumatisé tout le monde. Les salariés ont arrêté de travailler ou ralenti les cadences." Cette tragédie a fait chuter la production de 30 %. Et cela a également paralysé la dernière étape du plan de modernisation depuis le changement de propriétaire en 2011. (sources : GraphiLine.com du 14 octobre 2015).

Le 10 novembre 2015, la société est mise en liquidation judiciaire le tribunal de commerce de Troyes et les salariés licenciés.

Le 20 septembre 2016 était jugée par le Tribunal de Troyes la dirigeante de SAS Sirc industries pour harcèlement moral envers le salarié qui s’est suicidé le 11 septembre 2015. Pour se défendre, elle déclare «il a du mal à faire preuve d’autorité et à gérer les commandes». Ce qui est en contradiction avec ce qu’elle déclarait à GraphiLine après le redressement judiciaire. Si la production a chuté de 30 % après son suicide, c(est bien qu’il savait géré les commandes et faire preuve d’autorité !

Le tribunal, hier, l’a reconnue coupable de harcèlement moral et condamnée à 20 000 € d’amende dont 10 000 € avec sursis. La société écope de 20 000 € d’amende.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Harcèlement Social
commenter cet article

commentaires