Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 09:09
"Jungle" de Calais : les premiers réfugiés accueillis dans la région

Dans le cadre du démantèlement du campement de la Lande de Calais, chaque préfet a développé les capacités d’accueil sur le territoire de son département.

Dans l’Aisne, quatre centres d’accueil et d’orientation (CAO) ont été créés. Le département de l’Aisne accueillera 118 personnes. Ces centres sont situés à Laon, où l’Afpa a mis à disposition des chambres permettant d’accueillir quarante personnes dont des familles ; à Essômes-sur-Marne, où l’association Coallia va accueillir quarante personnes ; à Crouy, où l’association Accueil et Promotion mobilise les capacités d’hébergement d’un hôtel spécialisé en hébergement d’urgence afin d’accueillir dix-huit personnes ; à Merval, enfin, où l’association Coallia va prendre en charge vingt personnes.

Dans les Ardennes, une cinquantaine de migrants en provenance de la jungle de Calais sont attendus à Charleville-Mézières. Ils seront hébergés au sein du foyer de jeunes travailleurs dans le quartier de la Houillère. Le maire de Charleville, Boris Ravignon, a clairement affirmé ce lundi son opposition : "La municipalité désapprouve totalement cette opération, sur la forme comme sur le fond (...). Nous nous étonnons que le gouvernement se décide, à quelques mois des élections, à régler une situation laissée à l'abandon depuis plusieurs années (...). Sur le fond, nous pensons que la France ne peut accueillir tous les migrants qui viennent à se trouver sur notre territoire".

Dans l’Aube, qui devrait également accueillir des réfugiés, la préfecture n'a pas encore communiqué sur le dispositif. Selon la préfecture de région, 28 personnes sont arrivés hier lundi

Dans la Marne, un bus en provenance de Calais a fait étape. Seize migrants sont descendus à Sainte-Ménehould. Ces personnes, quinze Soudanais et un Tchadien, seront hébergés dans des locaux du Foyer rémois et dans un gîte communal de La Grange-aux-Bois. Seize autres personnes, dont des familles, devraient arriver à Sainte-Ménehould d'ici mercredi. D'autres réfugiés doivent encore arriver à Reims, Châlons-en-Champagne, Sézanne. 85 réfugiés pourraient arriver cette semaine dans la Marne.

En Haute-Marne, 24 migrants sont accueillis à Langres dans un centre d'accueil et d'orientation (CAO) installé dans l'ancien EHPAD.

La préfecture de région précise que 83 % des migrants accueillis dans notre région sont de nationalité soudanaise.

Partager cet article

Repost 0

commentaires