Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 10:49
Le chômage en baisse en juillet dans la région

En région Grand Est, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A s'établit à 301 010. Ce nombre diminue de 0,1 % (- 280) par rapport à la fin juin 2016 (- 2,4 % sur un an).

Pour Champagne-Ardenne, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A s'établit à 75 250. Ce nombre diminue de 0,7 % (- 1 410) par rapport à la fin juin 2016 et de 4,7 % sur un an.

Par département, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A varie de - 4,7 % à + 0,3 % en juillet 2016 par rapport à fin juin : Ardennes (+ 0,3 %), soit 16 920 chômeurs, Aube (- 4,7 %), soit 19 680 chômeurs, Marne (- 1,2 %), soit 28 910 chômeurs, Haute-Marne (- 1,2 %), soit 8 740 chômeurs.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A diminue de 0,1 % pour les hommes (- 2,8 % sur un an) et de 0,1 % pour les femmes (- 1,9 % sur un an). Pour les moins de 25 ans, sur un an, il est diminue de 1.3 % pour les hommes et diminue de 0,1 % pour les femmes. Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans diminue de 1,8 % pour les hommes et de 1,7 % pour les femmes et le nombre de ceux âgés de 50 ans et plus augmente de 0,6 % pour les hommes et diminue de 0,1 % pour les femmes.

En région Grand Est, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A, B, C s'établit à 456 640. Ce nombre diminue de 0,1 % (- 150) par rapport à la fin juin 2016 (- 2,4 % sur un an).

Pour Champagne-Ardenne, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A, B, C s'établit à 116 490. Ce nombre diminue de 0,1 % (- 150) par rapport à la fin juin 2016.

Par département, le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B, C varie de – 0.2 % à + 0,1 % en juin 2016 par rapport à fin juin : Ardennes (- 0,2 %), soit 25 020 chômeurs, Aube (-.0,2 %), soit 30 260 chômeurs, Marne (+ 0,1 %), soit 47 260 chômeurs, Haute-Marne (- 0,2 %), soit 13 950 chômeurs.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégories A, B, C est stable pour les hommes (- 1,4 % sur un an) et pour les femmes (0 % sur un an). Pour les moins de 25 ans, sur un an, il diminue de 1.2 % pour les hommes et de 1,5 % pour les femmes. Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans est stable pour les hommes et augmente de 0,1 % pour les femmes et le nombre de ceux âgés de 50 ans et plus augmente de 0,5 % pour les hommes et 0,4 % pour les femmes.

Pour les entrées à Pôle emploi, la catégorie Reprise d’activité (réinscription après une interruption) a augmenté de 48,4 % sur un trimestre et de 110,5 % sur un an.

Au niveau des sorties, la catégorie Entrées en stage augmenté de 85 % sur un trimestre et de 181,6 % sur un an. Le nombre de Defaut d’actualisation augmente de 15,1 % sur un an et celui de Radiation administrative de 29,4 % et représente à eux deux 48,9 % des sorties.

Si la durée d’inscription depuis 1 an et plus (45,5 % des inscrits) diminue que de 0.1 % sur un an, celle-ci diminue de 4,5 % pour une durée d’inscription de 3 ans et plus.

Selon l’INSEE

En 2015, le nombre de demandeurs d’emploi a encore augmenté dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Les demandeurs de longue durée, les plus âgés et les plus jeunes sont les plus touchés. Dans ce contexte, des dispositifs de retour ou d’accès à l’emploi ont été mis en oeuvre. En particulier, le contrat unique d’insertion (CUI) a permis la création de 29 000 emplois, l’Insertion par l’Activité Économique (IAE) a concerné 13 000 personnes et 6 500 emplois d’avenir ont été pourvus.

Le chômage est en léger recul en fin d’année 2015, s’établissant à 10,1 % de la population active en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, après une hausse l’année précédente. Pourtant, avec notamment 311 200 demandeurs d’emploi n’ayant exercé aucune activité le dernier mois, le nombre d’inscrits à Pôle emploi grimpe encore. Le chômage des jeunes est en baisse mais celui des seniors ne cesse d’augmenter. Un demandeur sur six recherche un emploi depuis plus de trois ans. En 2015, les inscrits issus des secteurs des services et du commerce sont plus nombreux, au contraire de ceux de l’industrie et de la construction.

En moyenne sur le deuxième trimestre 2016, le taux de chômage au sens du BIT est de 9,9 % de la population active en France, après 10,2 % au premier trimestre 2016. En France métropolitaine, le nombre de chômeurs diminue de 74 000, à 2,8 millions de personnes ; le taux de chômage diminue ainsi de 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016, à 9,6 % de la population active. La baisse concerne toutes les tranches d'âge, particulièrement les jeunes. Sur un an, le taux de chômage diminue de 0,5 point. Parmi les chômeurs, 1,2 million déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an. Au deuxième trimestre 2016, le taux de chômage de longue durée s'établit à 4,3 % de la population active, comme au trimestre précédent et au deuxième trimestre 2015. Au deuxième trimestre 2016, 6,7 % des personnes en emploi sont en situation de sous-emploi, soit 0,3 point de plus qu'au trimestre précédent. Le sous-emploi concerne principalement des personnes à temps partiel qui souhaiteraient travailler davantage. Le chômage partiel représente quant à lui 0,5 % des personnes en emploi (+ 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016).

Partager cet article

Repost0

commentaires