Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 22:47
Bure : chute d’un symbole

Le 1er juin, un référé su TGI de Bar-le-Duc juge illégal la déforestation du Bois Lejuc à Mandes-en-Barrois, ordonne l’arrêt des travaux (construction d’un mur sur près de 4 km) et ordonne la remise en état des lieux.

La destruction du mur a débuté vers 13 h, lorsque 400 manifestants environ ont fait irruption à l’entrée du site après une marche organisée depuis la place de la mairie de Mandres-en-Barrois. Nombre de participants sont venus chargés de plants de tomates, de potirons ou d’arbres.

À l’orée de la forêt, pas d’uniformes de gendarmerie ou de présence des vigiles de l’Andra. Les militaires sont là, mais déployés à l’écart. La préfecture de la Meuse a préféré laisser le champ libre à la manif.

«Nous agissons ainsi car l’Andra a poursuivi le défrichement du bois après la décision judiciaire. Ils ont réalisé une tranchée de 15 mètres au cœur de la forêt et des remblais ont été déposés sur le sol».

De l’enceinte de 2 m de hauteur qui doit s’étirer sur 3,8 km, un bon km avait déjà été effectué. C’est à cet obstacle que la colère antinucléaire s’est attaquée ce dimanche à l’aide de cordes, de masses, de béliers ou de pioches. Même l’encadrement du portail d’accès au périmètre a servi d’outil pour détruire une cloison de béton dont l’alignement n’a guère résisté face à la détermination des militants.

À chaque fois qu’un panneau de béton du mur de la discorde est jeté à terre, une ovation secoue les frondaisons du bois Lejuc. Sous un soleil de plomb, un autre chantier, mais de démolition cette fois a commencé. Tout un symbole.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Infos nucléaires
commenter cet article

commentaires