Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 15:40

Hier, des débrayages ont eu lieu, en fin de matinée, entre midi et deux et pendant la nuit, chez Vetrotech, à Condren, une usine de fabrication de verre anti-feu, filiale du groupe Saint-Gobain, qui emploie 52 personnes en CDI, deux personnes en CDD et 9 en intérim en ce moment. Les salariés ont ainsi marqué leur mécontentement à l’égard des négociations salariales annuelles en cours. Des négociations qui ont lieu tous les ans et qui permettent aux salariés de revaloriser leurs salaires, primes et avantage, en accord avec la direction.

Cette année encore, à l’appel de la CGT, une partie des salariés ont fait grève pour refuser la position de la direction. Une première réunion avec celle-ci a eu lieu lundi, en présence des deux représentants du personnel CFE CGC et CGT, réunion pendant laquelle la CGT a demandé notamment une augmentation générale des salaires de 1 % avec un plancher de 30 euros pour les salaires les plus faibles, alors que la direction propose 0.3 % ; une revalorisation des primes d’ancienneté et de vacances, une augmentation du temps d’habillage et de déshabillage, une revalorisation de la prime de polyvalence et la mise en place d’un groupe de travail sur la polycompétence, ainsi qu’une requalification des CDD en CDI, ainsi que des intérimaires de longue durée.

Hier après-midi, lors d’une seconde réunion, la direction aurait consenti à une revalorisation de la prime ancienneté et vacances à 4.75 euros. Une troisième réunion aura lieu le 3 mai. Aujourd’hui, une assemblée générale doit déterminer si le débrayage à l’appel de la CGT se poursuit ou non.

Partager cet article

Repost0

commentaires