Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 17:26
Débrayage sur le site Faurecia de Mouzon

En 2014, un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) avait été mené sur le site mouzonnais de l’équipementier automobile et avait induit le départ d’une trentaine de salariés. Il faisait suite à une vingtaine de départs volontaires. Le site compte aujourd’hui près de 320 salariés et 90 intérimaires.

«Le mouvement de grève a été lancé dimanche soir. Certains ont débrayé vers midi, l’équipe de nuit a suivi. Notre grève sera illimitée», affirme le délégué syndical central CGT.

Dans la ligne de mire des grévistes, des revendications qui sont «restées sans réponse» dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire (NAO). «Alors que les dividendes ont été doublés, nous n’avons obtenu qu’une prime exceptionnelle de 184 euros net. Nous demandons une augmentation générale de 1 %, 2 000 euros de prime exceptionnelle et -au vu des problèmes d’effectifs - des embauches en CDI. Alors que les résultats sont bons, ce sont les salariés qui doivent se serrer la ceinture. Faurecia n’a pas la volonté de récompenser les travailleurs. C’est pourquoi j’ai envie de dire : Sommer, relève-toi, ils sont devenus fous !»

Près de 90 % de l’équipe du matin acait rejoint le piquet de grève lundi.

Partager cet article

Repost0

commentaires