Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 10:39
Villenauxe : un bâtiment condamné pour pallier le manque de matons

Le centre de détention de Villenauxe-la-Grande fait partie du premier programme de construction des établissements à "gestion déléguée" (contrat de «partenariats public-privé»). Sa construction pour 408 places a débuté en 1989, les premiers détenus y ont été écroués le 15 mars 1991. Un bâtiment de 200 places supplémentaires a été rajouté en 2010.

Pour assurer les fonctions de surveillance, un effectif de 141 fonctionnaires est prévu ; aujourd’hui, l’établissement compte 109 surveillants. En juin 2015, il y a eu onze départs de surveillance pour quatre entrées.

Un bâtiment pouvant accueillir 200 personnes va fermer d’ici février au centre de détention de Villenauxe-la-Grande. «Un bâtiment d’un effectif de 200 personnes va fermer. En théorie, nous devons accueillir 600 détenus, sauf que, là, on est sous la barre des 500. Et ça va baisser prochainement au rythme des libérations. Les détenus ne seront pas remplacés. Et, depuis quelques jours, on fait changer de bâtiment des détenus pour les mettre dans des cellules vides. Cela va permettre de couvrir tous les postes sur les deux autres bâtiments», indique un syndicat de matons.

La direction interrégionale des services pénitentiaires de Centre-Est Dijon évoque une «restructuration interne pour pallier le manque de personnel». Le regroupement des détenus dans les deux autres bâtiments devrait permettre de soulager le travail des surveillants, en sous-effectif.

La fermeture de ce bâtiment devrait être temporaire, en attendant que le nombre de détenus soit en adéquation avec le nombre de surveillants. Mais aucune date de fin de fermeture n’a été donnée.

«Dans les conditions actuelles, c’est un choix quasiment obligatoire fait par le directeur. La situation s’est fortement dégradée en ce qui concerne le personnel. C’est catastrophique et dommageable pour le site de Villenauxe», réagit le député Gérard Menuel. Il faudrait selon lui 25 à 30 poste supplémentaires.

Fermons toutes les prisons !

Partager cet article

Repost0

commentaires