Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 11:28

Le fabricant de câbles Nexans, dans le rouge depuis deux ans, taille à nouveau dans ses effectifs pour tenter de se redresser. Il a annoncé la suppression d'environ 480 postes, dont près de la moitié en France et notamment 28 dans les Ardennes, sur le site fumacien.

L'usine de Fumay fabrique des câbles pour courant faible, câble LAN pour réseau éthernet ou câble informatique. 28 emplois sur 176 sont menacés, dans tous les secteurs de l'entreprise. Mais le directeur du site rappelle que, malgré le plan social annoncé, la fermeture de l'usine est exclue. En effet, parallèlement, un plan d'investissement de 1,8 millions d'euros sur trois ans est planifié pour renouveler les machines et améliorer la compétitivité.

Le directeur général l'avait laissé entendre dès le mois de février lors de la publication des résultats annuels: le groupe envisageait des "mesures drastiques" pour réduire ses coûts de 100 millions d'euros, après avoir accumulé des pertes de 168 millions d'euros en 2014 et de 333 millions l'année précédente. Quatre mois plus tard, Nexans a dévoilé une nouvelle vague de 478 suppressions de postes, d'une portée pratiquement identique à celle annoncée à l'automne 2013 qui portait sur 468 emplois. Moins de deux ans après le lancement de ce premier plan, le second concerne à nouveau l'Europe et "plus particulièrement la France, la Norvège et l'Allemagne", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Nexans  emploie près de 26 000 personnes dans le monde dont 2 900 en France. Dans l'hexagone, les 224 suppressions prévues concernent "en grosse majorité les fonctions support" et la plupart des sites, a indiqué le délégué central de FO, à l'issue d'un comité central d'entreprise. Selon le représentant syndical, la direction projette notamment la disparition de 70 postes au siège de Nexans France à Clichy (Hauts-de-Seine) et 38 postes à Lens (Pas-de-Calais) où la production industrielle sera également affectée, ainsi qu'à Fumay. Seuls les sites de Mehun-sur-Yère (Cher) et Andrézieux (Loire) sont épargnés.

Des CE extraordinaires sont convoqués lundi prochain dans tous les sites concernés. Le Comité central d'entreprise se réunira de nouveau les 1er et 2 juillet pour commencer à étudier le plan et les mesures d'accompagnement.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social
commenter cet article

commentaires