Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 11:18
Nogent : la centrale prépare son avenir

Si l’année 2014 fut ponctuée de faits marquants, notamment deux arrêts pour simple rechargement et la mise en demeure de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) dans le traitement des écarts et l’exercice de la FARN (Force d’action rapide du nucléaire), les quatre années à venir risquent d’être tout autant chargées pour les agents EDF comme pour les prestataires.

Les équipes doivent, en effet, préparer les visites décennales de 2019 et 2020, «particulièrement importantes, car, à cette occasion, l’ASN réalisera un bilan complet de sûreté des installations, ce qui est l’occasion de monter une marche de plus. C’est aussi l’occasion de faire des travaux de maintenance qui vont permettre d’assurer un bon niveau de performance des installations», a rappelé la directrice du site lors de la présentation des résultats 2014 et les perspectives pour les prochaines années.

Il faudra ainsi prévoir des modifications dans les infrastructures, afin de pouvoir accueillir sereinement et en toute sécurité les 3 000 à 3 500 personnes nécessaires à ces visites décennales. Un diagnostic sur le nombre exact de personnes intervenant sur le site durant celles-ci est ainsi en cours de réalisation, afin de définir avec qui et comment structurer un dialogue pour gérer au mieux l’arrivée massive de prestataires sur le bassin de vie.

Auparavant, deux visites partielles seront programmées sur le CNPE cette année, la première dès le 21 mars, la seconde à partir du 11 juillet, pour une durée de 65 jours chacune. Deux autres visites partielles sont prévues en 2017 et 2018, sans compter deux arrêts pour simple rechargement (2016 et 2017).

L’enjeu, pour le centre nucléaire de production d’électricité, sera donc de faire les bons choix de maintenance, dans la mesure où près d’un milliard d’euros sera réparti sur les deux unités de production, sur les dix ans à venir.

Il faudra également organiser les futurs travaux de rénovation (remplacement d’un pôle transformateur, des générateurs de vapeur sur l’unité de production nº1 et la rénovation du contrôle commande sur les deux tranches, entre autres), travaux qui contribueront «soit à l’amélioration du niveau de sûreté, soit à fonctionner efficacement plus longtemps».

On est encore loin de la sortie immédiate du nucléaire !

Partager cet article

Repost0

commentaires