Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 12:03

Le Comité local d’animation et de développement des transports de Champagne-Ardenne (Clad) s’est réuni ce mardi 18 novembre, à Sedan, sous la houlette du président de la Région. L’occasion pour le conseil régional et la SNCF de faire le point sur les derniers aménagements et d’échanger avec les usagers. Parmi les personnes présentes, une grande majorité de représentants de collectivités locales et d’élus, on s’est ému des trains surchargés à destination de Reims au départ de Rethel et Bazancourt : «C’est pire que dans le métro». Un problème confirmé par un conducteur de train membre de la CFDT.

Concernant la qualité du service, sur le taux de ponctualité (trains arrivant avec moins de cinq minutes de retard), la ligne Reims-Charleville affiche un taux de 95,72 % pour la période de janvier à octobre, celle de Charleville-Sedan s’élevant à 96,02 % contre 93,25 % pour la ligne Charleville-Hirson. Des résultats quasi stables en comparaison avec la même période l’an dernier.

En revanche, le nombre de trains supprimés a explosé de janvier à septembre : «Nous avons eu 266 suppressions ferroviaires dont l’origine ou la destination est Charleville-Mézières ou Sedan», détaille le directeur délégué du réseau TER (train express régional) Champagne-Ardenne. «C’est une année atypique due au mouvement de grève du printemps dernier» (du 11 au 24 juin). «Cet événement représente près de 70 % des suppressions à fin octobre». Le syndicaliste de la CFDT est catégorique : «Quand je vois le nombre de trains supprimés, je trouve que la SNCF n’a pas mis assez de moyens en œuvre pour faire rouler les trains. Et j’ai de quoi le prouver».

Par ailleurs, on apprenait qu’à fin octobre, la fiabilité sur la ligne 4, qui dessert entre autre l’Aube et une partie de la Haute-Marne, atteint les 91,6 %. Les «deux trains malades» que sont les 11 644 et 11 841 atteignent respectivement les 86,7 % et les 87,4 % de fiabilité. La SNCF avait promis d’atteindre au moins les 85 %. 45 trains ont été supprimés, dont 19 en raison d’une panne de locomotive. 11 moteurs ont été changés et quatre de plus le seront d’ici à la fin de l’année.

Partager cet article

Repost0

commentaires