Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 13:14

Pour les salariés d’Arbat à Torcy-le-Grand et de Simpa à Vendeuvre, il va falloir tourner une page de leur histoire professionnelle, trouver les ressources pour rebondir et éviter le piège du chômage de longue durée.

Hier matin, une quarantaine de salariés de Simpa avait rendez-vous au Pôle emploi de Vendeuvre pour une réunion de présentation du Contrat de sécurisation professionnelle (CSP). Le responsable de ce dispositif à Pôle emploi, et des membres de la cellule d’appui, leur ont présenté les atouts de ce contrat.

«Les salariés vont conserver 80 % de leur salaire brut et bénéficieront d’un accompagnement personnalisé et d’un accès facilité à la formation. Ensuite, avec eux, nous travaillons sur leur mobilité professionnelle et géographique. S’ils ne souhaitent pas déménager, on va travailler sur leur qualification pour qu’elle soit adaptée aux besoins des entreprises d’aujourd’hui et de demain. Si les personnes sont prêtes à déménager, elles pourront plus facilement conserver leur métier. Dans le cadre du CSP, on peut proposer des formations de quelques semaines pour développer de nouvelles compétences ou des formations de reconversion de plusieurs mois. Six mois après la fin du CSP, 30 % des personnes sont toujours inscrites à Pôle emploi. Ce qui veut dire que 70 % ont repris le chemin de l’emploi. Ce n’est qu’une moyenne. Nous espérons arriver à un bon taux de réussite mais pour cela l’implication est déterminante».

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social
commenter cet article

commentaires