Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 08:47

Depuis 2011, les anciens salariés de Nexans et Essex à Chauny, licenciés en 2008 et 2009 (315 salariés se retrouvent au chômage), dénoncent leurs licenciements et veulent que soit reconnu le préjudice d’anxiété (troubles tardifs liés à l’amiante).

Ce jeudi, ils ont obtenu une première victoire ensemble. La cour d’appel vient de reconnaître pour tous, Essex et Nexans, l’exposition à l’amiante dans le cadre de leur travail et demande une indemnisation de 8 000 € pour chaque salarié.

En revanche, elle reconnaît le licenciement abusif uniquement pour les salariés de Nexans. Les anciens salariés devraient ainsi obtenir des indemnisations de l’ordre de 50 000 à 61 000 €. Pour les ex-Essex, les juges du tribunal d’Amiens ont reconnu que leur licenciement avait été effectué en violation de l’ordre de départ. Pour cela, les salariés recevront entre 5 000 et 6 000 €.

«On a bien combattu, mais c’est certain que cette décision n’est pas satisfaisante pour les anciens d’Essex.  Notre mobilisation porte ses fruits, mais ce n’est pas encore fini.  Ce n’est que le début. Pour Essex, il faut rester mobilisé et puis il faut encore que l’État reconnaisse que le site est amianté. Nous avons déjà 70 attestations qui révèlent que des salariés ont été exposés à l’amiante, six personnes sont considérées comme malades de l’amiante. On ne va pas s’arrêter là» Il faut dire que l’indemnité de 8 000 € paraît bien maigre pour nombre d’anciens salariés qui souffrent aujourd’hui de maladies dues à l’amiante.

«J’ai l’impression que c’est une blague. Je ne comprends pas pourquoi, chez Nexans, le licenciement abusif est reconnu et non pour nous. Ils ont fermé l’usine pour faire des économies et aujourd’hui, après avoir respiré de l’amiante pendant des années, on nous laisse comme ça. Sans réponse. La justice, je n’y crois plus».

«La copie n’est pas parfaite, il pourrait y avoir un pourvoi».

Partager cet article

Repost0

commentaires