Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 09:35

En décembre dernier, les syndicats du centre hospitalier pointaient de nombreux problèmes - manque de moyens humains et retour à équilibre financier difficile. Six mois après, la santé de l’établissement et de son personnel apparaît encore délicate.

«La situation est toujours aussi difficile. Il y a des services qui tournent bien, à l’image de la maternité et du pôle cœur poumon. Et il y a d’autres services qui ont du mal à remonter. Avec 850 accouchements par an, nous sommes au-delà des quotas. Avec la fermeture de la maternité de Noyon (au 1er janvier 2012), il n’y a pas de raison que celle de Chauny ferme, surtout avec l’unité kangourou (unité de pédiatrie)».

Pour autant, les conditions de travail apparaissent toujours aussi difficiles. Le taux d’absentéisme de 10 % semble avoir du mal à diminuer. Le personnel en souffrance dénoncé par Force ouvrière et par la Confédération française démocratique du travail, notamment en 2011, est encore d’actualité. «Il y a toujours de plus en plus d’arrêts maladie, en raison du non-remplacement des agents qui partent à la retraite. Du coup, il y a une charge plus forte sur ceux qui restent». Et cela malgré le coup de pouce donné en décembre dernier par l’Agence régionale de santé avec la prolongation de 40 CDD et la volonté d’apaiser et de favoriser le dialogue entre les représentants du personnel et la direction.

Du côté des moyens matériels en faveur des soins aux malades, il y a eu aussi des difficultés. Des proches de familles ou des malades eux-mêmes hospitalisés ont trouvé regrettable de devoir acheter ici des couches pour une personne âgée en cardiologie (en mars), faute d’exemplaires suffisants, ou là d’avaler des traitements rangés dans des bouchons de bouteille en plastique (fin 2013).

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Santé Social
commenter cet article

commentaires