Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 08:10

Les travaux pour améliorer l’accès aux quais de la gare de Bar-sur-Aube devaient débuter l’hiver dernier. Les élus avaient à l’époque validé un projet d’amélioration de l’accessibilité de la gare pour les personnes à mobilité réduite. Afin de faciliter leurs déplacements, il avait été décidé d’aménager un accès direct au quai nº 2. Devaient être créés un accès carrossable depuis la voie et une aire de dépose-minute avec éclairage.

Six mois plus tard, aucun chantier n’a été entamé. Les personnes âgées sont toujours obligées d’emprunter la passerelle abrupte ou de traverser les voies de chemin de fer. Les membres de Réseau ferré de France sont pourtant intervenus sur place pour commencer l’opération. Qu’ils ont dû stopper brutalement : «Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, nous avons constaté que le site était complément inondé. Quand il pleut beaucoup, le cours d’eau à proximité monte. Pour protéger le parking de Leclerc, on a redirigé l’eau derrière les voies de chemin de fer, là où nous sommes censés construire la petite route d’accès au quai», explique le chargé de projet chez RFF.

Un problème technique qui change tout. Car RFF estime désormais que les travaux à effectuer impliquent la Ville et/ou la communauté de communes. Il faut donc reprendre le dossier à zéro afin de déterminer qui doit faire quoi et combien cela va coûter.

Le plan de financement du chantier qui intégrait l’État et la Région est, lui aussi, caduc : «Nous avions indiqué à l’ancienne municipalité que nous souhaitions entamer une étude hydrologique suite aux inondations. Mais celle-ci voulait juste voir les travaux effectués». La municipalité et RFF étant en désaccord, l’étude hydrologique n’a jamais été lancée.

Partager cet article

Repost0

commentaires