Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 22:18

Les péripéties autour de l’autoroute obligent le préfet des Ardennes à signer des arrêtés à la chaîne. Le 9 mai, il a paraphé le troisième en trois mois, ouvrant la voie à une nouvelle enquête publique, quatre ans après la première.

«La décision du tribunal administratif est claire : le chantier doit être arrêté. Notre seule marge de manœuvre, c’est que tous les travaux démarrés qui présentent un risque pour l’environnement, les biens ou les personnes, peuvent être terminés. Ce qui était reproché, à savoir la description des surfaces naturelles impactées par le chantier, et la description des mesures compensatoires, a été précisé».

La Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) de Champagne-Ardenne, maître d’ouvrage, a déposé le 21 mars un nouveau dossier de demande d’autorisation des travaux, complété le 28 avril. Les aspects environnementaux épinglés par la justice ont été «bétonnés».

L’enquête publique va se dérouler du 10 juin au 9 juillet. Les membres de la commission d’enquête, désignés par le tribunal administratif, tiendront des permanences dans les vingt communes traversées par les 31 kilomètres de l’A304.

L’État espère obtenir un nouvel arrêté d’autorisation fin septembre, début octobre. Cet automne, si tout va bien, le chantier dans son ensemble pourrait donc reprendre. Avec un retard d’environ sept mois, au cours desquels de nombreux travaux auront cependant pu être menés (ceux déjà entamés qui sont poursuivis, pour des raisons de sécurité - des ponts commencés, des cours d’eau déviés, des berges à stabiliser...-).

Mais qui indemnisera les entreprises mises au chômage forcé, total ou partiel ? Aucune décision n’est prise à ce jour. La Région et le Département renvoient la balle à l’État, qui envisage d’évoquer ce sujet sensible lors de la prochaine réunion des cofinanceurs, prévue durant la deuxième quinzaine de juin.

Achever les travaux en 2017 reste donc d’actualité.

Enquête publique relancée sur l’A304

Partager cet article

Repost0

commentaires