Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 07:56

La Maison de l'Emploi et de la Formation (MEF) est une agence locale qui regroupe les différents services publics de l’emploi et des associations d’insertion. Elle se différencie de la Mission Locale par ses attibutions.

Clap de fin à la maison de l’emploi

Un nouveau président est nommé à la MEF de Château-Thierry en avril 2013 pour tenter de redresser les finances de l’établissement qui à l’époque employait neuf salariés dont deux directeurs pour un budget de 450 000 euros.

L’objectif était de ramener les comptes à l’équilibre afin de pouvoir fusionner la structure avec la mission locale. La MEF n’avait pas de fonds propres, le budget était monté avec des partenaires financiers (État, région et communautés de communes) dont la participation était disproportionnée par rapport au budget global.

Le budget 2013 a été ramené à 250 000 euros, la maison de l’emploi n’emploie plus que deux salariés et le dernier directeur a quitté ses fonctions en octobre. Les comptes sont au vert et le président peut annoncer que la fusion avec la mission locale se fera en 2014 après validation en conseil d’administration.

Début 2014, il est annoncé que la Mission locale et ses quinze salariés ont absorbé la MEF et ses trois salariés. «La fusion était demandée par l’État. Les missions sont complémentaires : d’une part un observatoire local de l’emploi et de l’autre une structure rôdée au retour à l’emploi. Elle ne pouvait se mettre en place qu’après avoir équilibré la situation financière des deux entités. De plus, tous les emplois sont conservés». Mais…

Les subventions de l’État prévues à hauteur de 53 000 euros n’arrivent pas. Pire, il pourrait être réclamé à la MEF le remboursement d’une partie des subventions touchées en 2013 pour non-respect du cahier des charges. Le commissaire aux comptes lance une procédure d’alerte, la structure est en situation de liquidation judiciaire. «Dans cette situation, la fusion mettrait à terme la mission locale en péril. D’autant plus que les subventions de l’État vont cesser définitivement en 2015».

Le 6 mai 2014, après une assemblée générale ordinaire et au cours d’une assemblée extraordinaire,le président de la MEF a demandé et fait voter la cessation d’activités et la recherche d’une mise en place d’une liquidation à l’amiable.

La maison de l’emploi et de la formation fermera sans doute ses portes avant l’été après sept ans d’existence. Un seul des deux salariés sera repris à la mission locale.

Partager cet article

Repost0

commentaires